La chronique facile du mercredi

Du Crying Emoji à Trash Dove : La revanche des smileys pourris !

Où l’affirmation de l’ironie par une iconographie relativement moche.Allez, je l’avais promis en fin de chronique dernière, cette semaine on va parler de la Trash Dove. Mais comme celle-ci est un peu passée de mode (c’était plutôt un mème du mois de février vont me hurler les gens…) prenons un peu de hauteur et parlons carrément des smileys (ou “emojis” inutile de me faire une crise, j’emploierais les deux.) en règle général. Car vous n’êtes pas sans remarquer que ces petits visages, censés communiquer notre émotion, ont acquise ces derniers temps, un peu plus qu’un statut de simple ponctuation.

Non, je ne parle pas du film qui va leur être dédié mais bien de leur utilisation. Alors qu’on le pensait mort, car supplanté par l’utilisation de gifs animés (plus précis, plus imagés concernant notre expression du visage… mais pouvant être utilisé comme une arme malveillante…) le voilà qui fait sa réapparition. Mais une nouvelle fois de manière “ironique.”

Crying Laughing Emoji

Commençons par le seigneur de “l’utilisation second degrès”. Parce que du smiley moche, il  en a eu plein. Ils sont souvent jaune pétant et joufflus. Et ils oublient surtout la principale définition d’un emoji : il doit être simple !

“Au chiotte le minimalisme, plus c’est gros plus ça passe.”

Pourtant, l’un d’entre eux représentant un smiley qui pleure de rire en mode “XPDR, CÉ TRO DROLE JEN PEU PLUS” a vu son utilisation exploser depuis l’an dernier.

Comme me l’a raconté dernièrement Julien de la Pepperpot Team, une sorte de “culte second degrès” s’est développé autour de ce smiley. Effectivement, il est nul… donc, c’est drôle. Et preuve en est, c’est l’un de ceux qui est le plus utilisé comme ponctuation sur twitter pour dire “ho les cons !”

A cela s’ajoute une certaine connivence du “toi aussi tu trouve ça nul ?” et du “shitposting” : Si quelqu’un l’utilise au premier degrès dans la miniature d’une vidéo youTube, on sait que ça va être pourri… ou bien que ça sera fait exprès d’être pourri.

Sans parler du petit geste de la main du style “houlala, c’est parfait dans l’humour” qui rajoute au côté “pourri” du truc.

 

  

Trash Dove

“Vous comparé au gars dont elle dit qu’il ne faut pas se soucier.”

Cool, on va pouvoir parler un peu de Facebook. Parce que oui, les mèmes c’est aussi là bas. Depuis quelques années, le service de Messenger de Facebook, permettant de s’envoyer des messages personnels est devenu de plus en plus fourni en images. On peut s’envoyer des images, des gifs animés, des smileys à la pelle, mais aussi des stickers, c’est à dire… bah des packs d’emojis. Mais un peu liés à tel ou tel personnage :

(En gros, c’est une bonne grosse personnalisation des smileys comme l’on pouvait faire sur les forums.)

On trouve ainsi des stickers pour les saisons (j’en ai un très choupi pour noel) de personnages copyrightés, voire des packs promotionnels (Lego Batman) mais aussi des stickers moches. C’est ce qui est arrivé lorsque Syd Weller, un dessinateur a créé en janvier 2017 “Trash Dove” une espèce de colombe mauve censé représenter…. tout un tas de sentiment, comem l’envie de faire la fête, l’amour pour le pain ou la mort.

 

Bref, ce pack de sticker aurait paru complètement anodin, si les coréens n’avaient pas balancés cette vidéo le 7 février :

Et là, le gag se fait jour : gros hit sur internet et réutilisations à gogos de sa grosse tête en train de headbanger, que ce soit sur de courtes vidéos (dont la première reprend Shooting Stars) …

…. ou bien dans des gifs ou des commentaires facebook ironique.

J’ai été poignardée, où se trouve l’hôpital le plus proche.”

“Comment commencer une conversation avec une fille sur le net.”

 

Le 11 février, le groupe alt-right décide de faire courir la rumeur qu’ils sont à l’origine du mème et que c’est leur symbole, signifiant l’attachement au nazisme (comme ce qui s’était passé avec Pepe the frog.) Certaines personnes sont tombées dans le panneau.

“Les gens… on va faire en sorte que les libéraux pensent que le pigeon qui bouge sa tête soit pris pour un symbole de nationalisme blanc.”

 

“Wooow, Hitler avait un super pigeon.”

 

 

“Comment les gens dessinent les oiseaux” / “Comment je les dessines”

 

      

 

 

       

“Commenter en utilisant du texte”
“Commenter en utilisant une image”
“Commenter en utilisant des stickers”
“Comtener en utilisant ”
“Comtmentener  en uiitlsant ”

 

Thinking Emoji

Et depuis quelques jours une forme de blague commence à circuler autour du smiley qui pense et de son utilisation.

 

“Comment je vois le feu orange, lorsque je me demande si je dois freiner ou accélérer.”

“Dois je me pendre ou me noyer ?”

Lurk Moar :

Un article de ce blog où ça parlait aussi de smileys

So Much Trash Dove sur Know Your Meme

  1. Cl
    24 mars 2017

    Ah, c’est donc de FB que vient ce piaf dansant

  2. Flash Gaben Freeman
    27 mars 2017

    Je trouve surprenant que tu n’ai pas parler du Emoji Movie, ce machin a tellement eu de pouces rouges qu’il en est devenu le symbole de la vague de haine pour les emojis dit ”commerciaux” (oui ça existe, genre les emojis kardashian, je suis sérieux)
    Je préfères ses bon vieux smileys à l’ancienne, c’est mieux 🙂

    (et tant que j’y pense, j’en utilise pas depuis un bail)
    Pootis.

    • Mad-dog
      27 mars 2017

      Bah, je l’ai mentionné vite fait dans l’intro. Je pense que j’ai pas grand chose d’autre à dire de plus que “ça a l’air nul.”

  3. PeKaNo
    11 avril 2017

    Le best thinking emoji c’est luiiiiii <3
    https://pbs.twimg.com/media/C9KZPTRXYAAhQcn.png

  4. Guevara
    21 avril 2017

    Ca me rappelle les forumeurs du 18-25 qui tournaient en parodie récemment (en rendant le dessin le plus moche ou le plus provocant possible) les emojis de Twitter (JPP CHUI O SOL) ou même leurs propres stickers imposés par le site JVC pour se moquer (encore une fois) de l’empire Webedia.
    Je me demande si justement, ils se sont pas inspirés des détournements des emojis et du Trash Dove que tu as évoqués dans cet article…

Laisser un commentaire