La chronique facile du mercredi

Le web a pourri mon marketing : les cas Jimmy Wales et John Schnatter

Encore une fois, il n’existe rien de sacré pour le web. Et SURTOUT pas les chefs d’entreprises et autres “hommes d’affaires”. Etude de deux cas.

Certaines entreprises entreprises cultivent le culte de la personnalité du chef. Ca n’a rien de nouveau (regardez l’entreprise Ford) et ça existe toujours à travers le net et l’informatique. Si je vous dis Microsoft, vous penserez Bill Gates, si je vous dis Apple vous penserez Steve Jobs, si je vous dis Linux, vous penserez à… un pingouin géant.

“Tu te souviens de l’époque où tu était pauvre ?”
“Non”
“Moi non plus !”

D’autres le sont sans le vouloir. Ainsi, avant ses déboires avec la justice, la majeure partie des gens qui connaissaient MegaUpload, ignoraient qui était Kim Dotcom. Depuis, il est à la fois défendu par une frange des internautes et très moqué (parfois par les mêmes.)

A vrai dire, dès qu’un chef d’entreprise se met sur le devant de la scène, il aura le droit à quelques adorateurs et à quelques haineux mais surtout à la masse des cyniques et des observateurs, près à critiquer la faute commise ou à se moquer d’une attitude exaspérante.

Pourrir le salaud : “Papa John” Schnatter.

“Dit que l’Obama-care augmentera ses pizzas de 14 cents”
“Ne paye pas les heures sup’ de ses employés pour augmenter ses profits.”

On en parlait la semaine dernière : les internautes, notamment ceux qui font les mèmes ont très souvent une sensibilité “de gauche”. Du coup, le jour où John Schnatter, le fondateur et le PDG de la société “Papa John’s Pizza” explique que le plan social d’Obama va lui couter de l’argent et qu’il sera obligé d’augmenter ses prix.

“Donne 2 millions de pizza gratuites pour la promo de la NFL.”
“Ne peut pas procurer une protection de santé basique à ses employés.”

Car, oui, même aux USA, afficher son argent et vivre dans une sorte de “Bling Bling” est devenu assez mal vu et au final, cela a été vu comme de la radinerie et un mépris de ses travailleurs. Ainsi, il a suffit que certains internaute retrouvent une image de son immense manoir pour que le déferlement de haine arrive.


“Possède un manoir d’un demi hectare”
“Refuse une mutuelle pour des travaileurs qui l’ont rendu riche.”

Du coup, une campagne de boycott a commencée à être menée et elle passe aussi par des mèmes et des images parodiques.

“Ses pizzas ressemblent à de la merde.”
“Traite ses employés de la même façon.”

“Ne parle pas de politique”
“Fait juste des pizzas.”


“Les dirigeants de cette enseigne de pizzerias sont républicains.” (NdT : Little Cesar Pizza.)
“Elle donne une assurance santé à ses employés à hauteur de 401K par ans et les pizzas sont toujours à 5 dollars.”

“Vend de la nourriture qui provoque l’obésité, les maladies cardiaque et l’arterioclériose.”
“Se plaint d’avoir à donner une protection de santé aux gens.”

“Il sait que si vous le boycottez”
“Il aura de biens meilleures excuses pour virer ses employés.”

Singer la vertu : Jimmy “Jimbo” Wales

Et voilà, tout les ans, c’est la même chose : la fondation wikimédia, qui finance wikipédia, wikia et de nombreux autres wiki, fait sa quête de dons afin de pouvoir se maintenir à flot. L’occasion de grandes bandes de textes au dessus des articles de l’encyclopédie participative, qui nous tente de nous dire avec grand sérieux et discours émouvant à l’appui que si l’on ne donne pas un petit quelque chose pour wikipédia, l’encyclopédie préférée de l’internet va mourir !


Mais en gros, même animés des meilleures intentions du monde (surtout celle de permettre d’empêcher une dispute par un simple “on a qu’a vérifier ça sur wikipédia” ) une campagne de don reste une campagne de don et pourrait être résumé à ça :

“J’ai fait tout tes exposés depuis 2008.”
“File moi de la thune maintenant.”

Et surtout, sur un site sobre comme wikipédia, les images au dessus sont assez larges et donne l’impression qu’on ne voit plus que ça. Après une petite visite sur le site, on a l’impression de ne plus voir que :

“Ho mon dieu, c’est Jimbo !!”


Lisez ceci s’il vous plait  :
Un message personnel du créateur du capitaine de Wikipédia, Jimmy Wales”


(Jimmy Wales s’exprime dans un langage plus ou moins attardé afin d’accentuer le caractère comique 🙂
“Person va donné a Dimmy de largen”
“Dimmy fé vo testeu pour voh argen ?”
“Soyé pa méchan avé Dimmy. Fo de largen paur Pikamedia.”
“PERSONNEH DONNE ARGEN AA DIMMY. DIMMY VA ARETÉ RESPIRER TAN KI Y A PA D’ARGEN.”
“mff”
“hcck”
“HMMFKKRRR”


“Cet homme est votre AMI”
“Il a besoin de votre ARGENT”


“Mon putain d’argent.”
“Où est-il, Lebowski ?”

Du coup, il arrive que pour éviter cela, wikipédia décide de varier et de mettre des témoignages de ses gentils contributeurs de chaque coin du monde, façon “United Color of Benetton.” Comme les gens se retrouvent dans le coin à gauche de l’écran, ils sont donc au dessus de la définition, ce qui donne des colisions assez intéressantes.

male-prostitution
“Prostitution Masculine.”


“Supplier.”

Un autre gag consiste à parodier cette bannière, notamment sur les autres sites :


“Lisez ceci s’il vous plait  :
Un message personnel du créateur de 4chan, Christopher Poole.”

Lisez ceci s’il vous plait  :
Un message personnel du créateur de SPARTAAAA, le roi Léonidas”

“Le Jimmy du grenier vous regarde en train de ne pas faire de dons.”


Lisez ceci s’il vous plait  :
Un message personnel du créateur de Meme Generator, Eff Snarf”


Lisez ceci s’il vous plait  :
Un message pompeux du wikipédoque Jimbo Wales” *


Lisez ceci s’il vous plait  :
Un appel personnel du créateur de 4chan : PUDDI PUDDIPUDDIPUDDIPUDDIPUDDI”


“Lisez ceci s’il vous plaît.
Un passage de taquinage de muse
par la nymphe de wikia, Jimbo Wales.”


“Lisez ceci s’il vous plaît.
Une complainte personnnelle pour de l’argent
par Jim et sa femme Jimmy.


‘Derp s’il vous plait”
“Un message personnel du créateur d’internet, Al Gore”


Lisez ceci s’il vous plait  :
Un message personnel, de notre seigneur, le fils de dieu et le sauver de l’humanité, Jesus Christ.”

“Lisez ceci s’il vous plait  :
Un message personnel du créateur de wikipédia Jimmy Wales.”

Lurk Moar :
Papa John Boycott sur Know Your Meme
La page wikipédia de Jimmy Wales (we need to go deeper…)
Jimmy Wales sur memegenerator

* Je fais assez peu de notes de bas de page, mais on va me reprocher la traduction de ce passage, donc, je l’explique. Le passage original traite le message de Jimmy Wales de “TL;DR” ce qui est l’abréviation de “Too Long – Did’nt Read” ce qui correspond à “c’était trop long, j’ai rien lu” afin de casser les couilles sur un forum d’un mec qui s’est fait chier à faire un argumentaire de fou.  Ce que j’ai traduit par “message pompeux” parce que bon, c’était un peu l’idée.

  1. Anty
    14 novembre 2012

    Juste un truc : 50000 square feet, ça fait a peu près 1/2 hectare, pas 500 (faut pas exagérer quand même). Sinon c’est à la fois instructif et drôle, comme d’habitude ! ^^ Salut !

    • Mad Chien
      14 novembre 2012

      Oui, c’était franchement un peu gros, j’avais pas fait attention. Corrigé !

  2. Noob Man
    14 novembre 2012

    owi les campagnes Wiki, tellement horribles. Ça me fait penser aux serveurs qui viennent t’agresser quand tu regardes le menu d’un restaurant : à la base, tu as envie d’y aller, mais au final tu as tellement l’impression qu’on te force que tu refuses vu que ça t’ennuie. :/

    Mais au moins ça permet des détournements amusants. 😀

    Merci encore pour la Chronique ! 🙂

  3. Julien Proust (@Gorepheus)
    15 novembre 2012

    Encore un très grand bravo, comme chaque semaine c’est toujours du bonheur a lire 🙂 !

  4. Lou
    15 novembre 2012

    Pour info, le “401K”, c’est l’épargne retraite aux Etats-Unis.

    Supers articles, comme d’habitude ! Merci !

  5. Clém
    21 novembre 2012

    Je pointe une petite erreur de traduction pour « Dimmy fé vo testeu pour voh argen ? ». Il ne parle pas de faire des tests, il parle de faire des bisous “Jimmy gives you kisses for your money ?” est la phrase avant déformation.
    En tous cas ce truc m’a bien fait rire, comme tout le reste de l’article.

    Mais n’empêche, si on y réfléchit un peu sérieusement… je trouve ça très juste que Wikipedia fasse appel aux dons.
    On dirait que sur internet, on s’est tellement habitué au “tout gratuit” qu’on a l’impression que tout nous est dû (moi la première). Pourquoi payer pour un truc que je peux avoir gratos sur internet (ce serait complètement hypocrite de prétendre que j’achète toujours autant de CD et DVD depuis que j’ai découvert Torrent !).
    Alors, quand on voit apparaître une campagne de dons pour Wiki, d’abord on se dit “WTF ? GTFO !”… et puis le cerveau se remet en marche et d’un seul coup on se dit “mais en fait ouais… ouais”.

    Je crois bien qu’il y a pas eu un seul jour au cours des deux derniers mois où j’ai pas consulté Wikipedia (je passe mes journées sur internet et j’écris, j’ai besoin de me documenter, et beaucoup)… et vous ?

    Mais ça n’enlève pas le fait que se moquer de Jimmy reste très marrant.

Laisser un commentaire