La chronique facile du mercredi

Kony 2012 : le fail humanitaire de 2012

Quand une campagne caritative sur le net se transforme en nawak total.

Il y a quelques temps, je demandais à une copine qui a une association s’occupant de la production et la diffusion de documentaires amateurs :

“A propos, c’est quoi la différence entre un documentaire et un reportage ?
– Bah, la différence est flou, mais en gros, le reportage se veut neutre, alors que le documentaire tente d’ajouter de la subjectivité.
– De la subjectivité ? … Un peu comme “Le cauchemar de Darwin.”
– Non, là, c’est un cran au dessus, c’est carrément du militantisme politique.”

Et  cette définition peut très bien qualifier le documentaire Kony 2012, qui a été massivement diffusé à travers la toile il y a trois semaines. Pour ceux qui n’auraient pas suivi l’histoire, il s’agit d’un documentaire américain, d’une demi-heure, diffusé gratuitement sur la toile et relayé par de nombreux abonnés twitters allant de Justin Bieber, Oprah Winfrey à Steven Colbert et Mark Zuckerberg. La vidéo sera d’ailleurs très rapidement un succès viral.

Kony 2012 est une campagne qui invite les internautes à faire pression sur l’ONU afin que Joseph Kony, un milicien Ougandais soit arrêté, jugé et emprisonné avant fin 2012. En effet, selon la vidéo, Joseph Kony enleverait de nombreux enfants ougandais pour les mêler à sa guerilla, faisant des soldats des garçons et des prostituées livrées aux soldats les petites filles. Il agirait depuis les années 80 en toute impunité, et l’assocation “invisible children” (les enfants invisibles) à l’initiative de cette vidéo, encourage les interanautes à parler de cette campagne afin de connaitre son nom et à donner des sous pour leur association. Elle invite aussi, en période d’élection présidentielle américaine, les partis démocrates et républicains à faire consensus sur cette question, via une affiche où leur deux symboles se rejoignent, formant ainsi une colombe de la paix.

La campagne démarra très fort et de nombreux internautes rejoignèrent le mouvement, et firent passer le message via des mèmes. Après tout passer le message par la moquerie, c’était en partie parler de cette histoire.

“Viens de se réveiller ce matin”
“Et n’a pas été kidnappé par Kony”


“Kony est venu dans ma ville.”
“Il a pris tout le monde sauf moi.”

“Kony a caché 5000 enfants derrière ce panneau”
“La victoire à celui qui les trouvera tous.”

“Regarde la vidéo Kony 2012”
“Ne trouve rien de mal.”

“Kony mon ami !!”
“Continue ton travail.”

“Qu’il y a t’il mon fils ?
“Salopard de Kony.”

“Cachez vos enfants, cachez vos femmes.”
“LOL. Trop tard”

“J’étais un enfant invisible”
“Avant que l’on parle des enfants invisibles.”

“Kony”
“Les premières années.”

“Ho mon dieu ! Ils n’ont pas tués Kony ?!”

“Comment peut-on sauver les enfants invisibles ?”
“Si on ne peut pas les voir ?”

“Vient de se réveiller ce matin”
“A maintenant 4 millions d’ennemies.”

“Hé, les enfants venez dans mon parc d’attraction.
Il s’appelle Kony Island.”

“Champion de cache cache : 2001 – 2011”
“C’est mignon.”

“Jeux de mots toujours intraduisibles…”

“Bonbons gratuits.”

“Prenons TOUS les enfants !”


“Je suis dans ta base”
“Kidnappant les tiens.”

Le succès fut tel qu’il engendra rapidement l’agacement de nombreux internautes gavés par la multiplication de vidéos sur le sujet sur le net.  Nombreux furent ceux qui se sont moqués de cette naïvité et de ce regain d’intérêt d’américains pour un pays dont ils n’avaient jamais entendus parler auparavant.

“A partir de maintenant, le prochain qui me parle de K_NY 2012, je le dégage de mes amis.”
“Ne me tentez pas.”

“J’ai liké une vidéo à propos de Kony”
“Je viens de sauver le monde !”

“Tu as retweeté et posté un statut facebook à propos de Kony 2012 ?”
“Raconte moi à quel point tu t’es toujours soucié de la situation des enfants Ougandais.”

“Et si on prenait tout les gens qui disent ce soucier de cette histoire de Kony…”
“… et qu’on les envoyait en Afrique ?”

“Personne ne peut simplement…”
“… destituer un seigneur de guerre ougandais en aimant un statut facebook.”

“Les 5 types de statut Facebook s face à l’histoire de Kony 2012
1) Celui qui pense être le premier a voir cette vidéo : “Vous devriez arrêter vos activités et REGARDER CETTE VIDÉO. Des enfants meurent ! Réveillez-vous ! C’est sérieux !
2) L’ironisateur qui raconte que les gens sont totalement idiots de s’engager et reste apathique : “Arrêtez d’avoir l’impression que regarder une vidéo sur Youtube vous permettra de changer le monde.
Vous n’aidez personne. Ne vous en souciez pas.”
3) Le gosse qui refuse d’utiliser Google : “C’est koi un Kony ?”
4) Le hipster : “J’étais contre Kony il y a déjà 8 mois.”
5) La tante qui n’a rien compris : “Désolé Mitt, mais moi je vote pour Kony en 2012. Vas-y Kony !”

“Ho mon dieu ! Un nouveau wagon ?!”
“Il vaut mieux qu’on saute vite à l’intérieur.”

“Je prenais des enfants africains.”
“Avant que ce soit à la mode.”

“Tous les ans, cet homme et son organisation terroriste, la Team Rocket enlève et met en esclavage des milliers de pokemon afin de les
forcer à faire le sale boulot.”
“Répendez et aimez cette photo, et faisons qu’en cette année lui et son organisation soient traduits en justice.”
“Giovanni 2012”

“Oh, tu es fan de la vidéo Kony 2012 ?”
“Montre moi à quel point tu utilise Google pour savoir où se trouve l’Ouganda.”

Au dessous de l’affiche pour Kony 2012 :
“Oh, tu as regardé une vidéo de 30 minutes ?
“Tu dois être un sacré activiste maintenant.”

“Prendre un avion pour l’Afrique, buter Kony, prendre les enfants,aller au Winchester.”
“Se prendre une bonne pinte de bière et attendre que les choses se calme à l’extérieur.”

“Passe son temps à se plaindre que les américains se prennent pour la police du monde”
“Partage des liens vers Kony 2012”

“Je viens de partager la vidéo sur Kony 2012”
“Je de mettre un terme à la guerre en Ouganda !”

Et cela fut des engueulades à n’en plus finir, par exemple, lorsqu’il y eu du contre-cynisme.

“Ho, tu te montre cynique face à la campagne “Stop Kony”
“C’est tellement facile de le faire lorsqu’il n’est pas en train de frapper à votre porte.”

Et ce fut le délire autour de Joseph Kony, le gars connaissant très vite une renommé sur le net pour être un voleur d’enfant. Un gag fut même de prendre une photo de l’acteur (et pique assiette) Carl Weathers dans prédator, de la poster sur son mur facebook avec la mention “j’adore ce mec” et de voir les réactions de ses amis facebook.

“1. Mettez cette image sur Facebook en disant à quel point ce mec est génial.
2. Laissez les gens s’énerver avant de leur dire que ça vient du film Predator.
3. ????
4. PROFIT !
“Ca peut le faire.”
“Je suis mort de rire.”

“J’adore ce mec.”
“Va te tuer”
“Pourquoi ?”
“On ne peut pas rire de Kony.”
“C’est l’agent Georges Dillon dans Predator espèce de con.”
“Intéressant”

“J’adore ce mec”
“C’est quoi ton problème ?”
“T’es con ou quoi ?”
“…. Vraiment…”
“J’ai envie de me couper la bite afin de ne pas avoir de futurs enfants vivant dans le même monde pouri comme le tiens.”
“Lol. Il a suffit de 2 minutes et ça a déjà fonctionné. C’était un test. Il m’a suffit de poster une photo d’un homme noir et tout le monde pensait qu’il s’agissait de Joseph Kony. Or, ici, c’est l’Agent George Dillion du film Predator.”

Mais quelques jours après le début de cette campagne, de nombreuses zones d’ombres furent ouvertes autour de “The Invisible Children” un rapport expliquant aux internautes que l’association ne s’occupait pas vraiment des enfants et que le reversement de leur fonds étaient très douteux. Une photo des créateurs de Kony 2012,  en train de brandir des armes et posant avec des opposants à Joseph Kony, acheverent de convaincre certains sceptique : l’affaire était bien plus complexe qu’un simple combat contre un “méchant despote qui enlève des enfants.”

“Kony 2012”
“Prouve que 99% des utilisateurs de Youtube croient aveuglement ce qu’une vidéo leur dit.”

“J’ai diffusé la vidéo de Kony avant de savoir que c’était de la merde.”
“Maintenant j’ai l’air d’une idiote !”

“Achetez nous plus de bracelets”
“On a besoin de plus de bazookas.”

“Font des vidéos contre les criminels de guerres…
…. avec l’aide d’autres criminels de guerre.”

D’où une remise en question chez les internautes ? Fallait-il donner de l’argent ? Sommes nous allés trop vite ? Qui sommes nous pour juger les ougandais ? Comme le montre cette vidéo du Nostalgia Critic (sous-titrée par mes soins…)

Comme si cela ne suffisait pas pour discréditer la campagne Kony 2012, l’un des instigateurs du reportage, Jason Russel fut arrêté le 16 mars dernier dans la banlieue de San Diego.

Manifestement ivre et drogué, il hurlait contre les voitures et se masturbait publiquement. Si la campagne “Invisible Children” pris cela complètement au sérieux à expliquer que l’un de leur membre était fatigué et avait besoin d’aide pour “traverser cette épreuve”, le fait divers fut tellement énorme qu’il apporta son lot de moqueries.

“La vidéo devient un succès viral”
“Je le fête en me masturbant publiquement.”

“Jason Russel, co fondateur d’Invisible Children”
“Ce que les célébrités pensent que je fais.”
“Ce que mon fils pense que je fais.
“Ce que mes amis pensent que je fais.”
“Ce qu’internet pense que je fais.”
“Ce que je pense faire.’
“Ce que je fais.”

“Promet que Kony sera arrêté avant la fin de l’année.”
“Est arrêté avant la fin du mois.”

“Je me masturbe rarement en public.”
“Mais quand je le fais, c’est propagé sur internet.”‘

“Invisible vêtements”
“Il y a une chose pour laquelle on est d’accord …. se droguer, se foutre à poil et se masturber devant les voitures en plein milieu de la journée est l’un des trucs les plus stupide à faire.”

“Tu as créé Kony 2012 et c’était un succès”
“Maintenant, bourre toi la gueule et masturbe toi en public pour fêter ça.”

“Je viens de laisser mes “enfants invisible””
“un peu partout dans San Diego.”


“Hé, les gars, vous avez entendu parler de Kony ?’
“Il parait que ce mec enlève des enfants.”

La leçon à en tirer ? : Ne vous précipitez JAMAIS. Informez vos amis tout en restant informé mais ne donnez jamais l’impression que tout est question de vie ou de mort. On est sur internet ! 

Lurk Moar :
Le fameux documentaire Kony 2012
Kony 2012 sur Wikipédia
Une vidéo remettant en question Kony 2012
Kony 2012 – Know Your meme
La campagne Kony 2012 tourne au mélodrame (Nouvel obs)

  1. Noob Man
    28 mars 2012

    C’est moche à dire, mais quand on pense au nombre de seigneurs de guerre officiant un peu partout dans le monde, on en vient à se dire “oh, un de plus”… :/
    Et puis bon, c’est sûr, que faire pour intervenir contre ce genre de tarés ? Vu qu’on traite avec les mêmes pour du pétrole, du gaz, de l’uranium…

    ‘fin bref, bonne chronique, c’est sympa de voir plein de memes, même sur un sujet aussi affreux.
    inb4 flamewar, btw.

  2. Anonyme
    28 mars 2012

    coïncidence amusante : il y a du pétrole en Ouganda, encore peu exploité.

  3. littleoph
    29 mars 2012

    La blague sur Kony Island peut se traduire, en gardant les deux mots tels quels et en leur ajoutant un lien vers la page Kikipédia de Coney Island.
    Ce sera plus clair que de laisser cette mention “intraduisible”.

    Pour le “Uganda do”, effectivement, c’est plus velu et je n’ai pas de solution à te proposer.

    • Mad Chien
      29 mars 2012

      J’ai traduit la blague sur Kone Island. Mais c’est comme “traffic Kony” en matière de jeu de mots je préfère pas de traduction plutot que de tenter une traduction hasardeuse.

  4. ggaarrggll
    29 mars 2012

    Hey, très bonne chronique comme toujours.
    Juste pour la photo de simon pegg, le Winchester c’est le nom du bar dans Shaun Of The Dead (qui se passe dans la banlieue de Londres et non à Manchester), la phrase est grosso modo une réplique du film 😉

    • Mad Chien
      29 mars 2012

      J’avais vu pour la réplique textuelle du film (ce qui rend le gag savoureux) mais comment j’ai fait pour lire “Manchester” et pas “Winchester” ? Je vais changer ça

  5. sarah
    29 mars 2012

    un truc pour discréditer les vrais causes,ça doit être planifié pour qu’on ne réagisse plus à rien, bizzzouxxx!!!

  6. Anonyme
    14 avril 2012

    Pour le “Uganda do”, effectivement, c’est plus velu et je n’ai pas de solution à te proposer.

    réponse —–> You gonna Do

    Je formes des enfants en soldat qu’est ce que tu vas faire contre ça

  7. Mine9
    14 avril 2012

    Pour le “Uganda do”, effectivement, c’est plus velu et je n’ai pas de solution à te proposer.

    Il faut faut voir You gonna Do

    Trad : je formes des enfants soldat que vas tu faire contre ça

    • Mad Chien
      15 avril 2012

      Oui, mais on paume le jeu de mot avec Ouganda. Ca ne sert à rien de le traduire…

  8. Shamanniac
    20 avril 2012

    http://www.south-park.me/butterballs/#more-2175

    Regardez cet épisode de south park si vous avez le temps, très instructif.

    C’est marrant cette réaction hostile d’un coup ^^
    OK, le mec a pété son câble, ok, ils ont posé avec des flingues, mais qu’est-ce que cela retire au message ?
    En plus d’un coté ils se moque d’une prétendue crédulité de certains mais personne ne s’interroge sur la fameuse vidéo ou finalement on ne voit qu’un type à poil de dos (comme le rappel south park). Bref ça me chagrine que pour si peu on en oublie l’idée de base, qui est de dire “attaquons-nous à un problème, parce qu’il faut bien commencer quelque part, tentons de faire pression et fixont un délai”. Pour moi c’est une bonne initiative, j’ai aucune idée de si ça peut marcher mais au moins ils font QUELQUE CHOSE. Les cyniques ne font rien, à part de se foutre de ceux qui croient faire quelque chose…

    Voilà, ce n’était qu’un petit coup de gueule, dirigé contre personne en particulier, surtout pas l’auteur de l’article. Par contre j’aimerai dire aux auteurs de même que c’est dommage de pas essayer de créer quelque chose plutôt que de reproduire. En plus ce n’est qu’une mode, rien de cela ne restera dans les annales ! Par contre un bon message de révolte ce sera toujours utile…

    • Mad Chien
      21 avril 2012

      On m’en a déjà parlé, et du coup, je suis content de cet article, il explique bien la fin de South Park que certains n’avaient pas trop compris “i am jerking in, in San Diego”

    • aucun_corps
      2 mai 2012

      Non mais toi t’es vraiment con, vas vivre à san diego !
      Donner de l’argent pour fournir des armes à l’opposant ne fera qu’engendrer plus de morts.
      Et pour se retrouver à poil dans la rue c’est pas une question de drogues, mais un problème mentale qui nécessite l’internement.

      • Mad Chien
        2 mai 2012

        C’est ce qu’on appelle “l’ironie”

Laisser un commentaire