La chronique facile du mercredi

Tommy Wiseau : The Room

27/04/2011 à 14h23 | 3097 vues | 8 réactions

Après la pire chanson du monde, la semaine dernière, on passe au pire film du monde.

Cette semaine, on continue sur la ligne du “too bad it’s good” : une chose qui est tellement mauvaise et décalée qu’elle en devient drole. Comme vous le savez, il existe tout une légion de films que l’on aime  bien plus parce qu’on est mort de rire devant tant d’amateurisme que pour ses propres qualités : les nanars. Le site Nanarland s’est fait une spécialité de ce genre de films.

Les amateurs de nanars aimant la blague récurrente, et les internautes ayant un certain gout pour l’humour décalée, il n’était pas étonnant que les deux se rencontre un jour. Ce fut fait avec le film “The Room.”

The Room est à la fois culte parce qu’à hurler de rire d’amateurisme (tout le film a été fait par des acteurs amateurs, l’histoire est creuse et ne tiens pas debout, les dialogues sont hallucinants de bétises, etc.. ) et parce que l’histoire de sa fabrication rappelle les délires d’un Ed Wood (2 ans de productions, des acteurs qui ont été changés en cours de route, Tommy Wiseau producteur-scénariste-réalisateur et acteur capricieux changeait d’avis sans arrêt.)

Rien que l’histoire de la jaquette du film tiens de la bizarrerie de communication…

Regardez, c’est surement l’une des jaquettes les moins engageante de l’histoire du cinéma : un type qui est en plan fixe, avec un regard torve et des yeux agards. Si on vous dit que ce gars, c’est le héros de l’histoire (et le scénariste-producteur du film) ça risque de vous faire fuir, hein ?

Hé bien, une pub pour ce film fut affiché pendant des années sur le periphérique de Los Angeles, sans que personne ne sache vraiment comment un petit film pouvait se payer ce luxe.


L’histoire du film est celle d’un homme, Tommy Wiseau, qui est fou amoureux de sa copine, elle le trompe, il se tue. Et entre temps, il se passe des tas de trucs censés être sérieux que personne ne prend en compte.

Un bon résumé du film est celui de Doug Walker dans ses vidéos du Nostalgia Critic. Bon, il faut savoir que le Nostalgia Critic s’amuse parrallèlement à ses critiques de vidéos à se mettre en scène, ce qui donnera un épisode totalement décalé avec son double du futur et des méchants hippocampes.  Et celle-ci a été sous-titrés en français par les bons soins de gebow sur Dailymotion.

Si vous êtes pressés, vous pouvez aussi lire la chronique de Nanarland... ou passer directement à la section ci-dessous.

Mèmoscopie :

Le film atteint vite fait un statut “tellement stupide que ça en est culte et cela toucha le web par de nombreuses parodies ou des réutilisations des phrases les plus stupides du film.

La plus célèbre reste le “Your Tearing Me Apart, Lisa !” une scène où Tommy Wiseau s’énerve de façon totalement grotesque….

 

 

La phrase “You’re tearing me apart” peut-être traduit en français “tu me fais énormement de mal” mais signifie littéralement “tu m’écartèle” ou “tu me coupe en deux”.

Je ne vais pas toutes les mettre, il y a même un SITE consacré à toutes les lignes de dialogues idiotes de ce film, où l’on peut récouter, à loisir, les phrases les plus idiotes.

Ces dialogues ont bien entendus été remixés à toutes les sauces :

Autre particularité, les personnages passent leur temps à dire “Ho, hi” (hé, salut) a tout bout de champs, à ce point qu’une compilation a été faite sur le net :

Une scène a été parodiée avec des marionnettes de Sesame’s Street. Après tout, la plupart des dialogues de “The Room” ayant été retourné en post-prod, on a l’impression qu’ils parlent tous comme des marionettes.

 

Une parodie du film, par Patton Oswalt, expliquant “comment cacher l’argent de la drogue” : faites un film !

Ou de coller des lignes de dialogue devant le Mème “David After The Dentist” :

 

Ou de coller des lignes de dialogue face à un discours d’Obama :

Un groupe de rap, The Brooklyn Doctors s’est amusé à faire un rap en hommage à l’oeuvre de Tommy Wiseau :

 

Cerise sur le gateau, The Room a même été décliné par des amateurs sous forme d’un jeu vidéo en point&click flash très bien foutu :

Le jeu joue avec tout les idioties du film : les petites cuillières, les parties de footballs, les lignes de dialogue idiote, la répétitivité de certains éléments pour les transformer en gameplay. De plus, les scénaristes du jeu se sont amusés à expliquer les “trous du scénario” et des inconsistances du film : Par exemple, la disparition d’un personnage au milieu du film (parce que l’acteur à démissionné tant le tournage était stupide) est expliqué dans le jeu (il se fait écraser par une voiture mais personne ne le remarque.)

Conséquences :

Profitant que son film soit devenu un nanar, Tommy Wiseau tenta de recycler son film en comédie, mais sa communication sera tout aussi confuse et absurde que sa façon de filmer. Ainsi, il expliquera que ses scènes ratées était intentionnelle, ce qui est difficilement crédible tant tout le film est très premier degrès.

Du coup, il assistera à de nombreuses “Midnight Projection” (l’équivalent français d’une “Absurde Séance” ou d’une “Nuit Excentrique“) sorte de projections spéciales où à la manière d’un “Rocky Horror Picture Show” les fans déguisés récitent les dialogues du films ou lancent des cuillières en plastiques contre l’écran. Wiseau en profitera pour vendre des Tee-shirt, DVD ou Cd de la B.O. du film.

En 2009 ce film sera projeté comme poisson d’avril par la chaine de dessin animé pour adulte américaine [adult swim]

Pure balle tirée dans le pied, lorsque le Nostalgia fera la critique de son film, le responsable du site internet theroommovie.com fera pression sur lui pour qu’il retire sa critique, alors que celle-ci avait redonné un regain d’intérêt à ce film. Cela donnera lieu à un sketch où Doug Walker joue Tommy Wiseau.


http://blip.tv/play/gbk7ge_NSwI

Du reste, pas mal de parodies de ce film ont été tout simplement interdites, alors qu’elles contribuent à renforcer son statut de nanar mythique.

Depuis, Tommy Wiseau a mis en projet une sitcom. Enfin, cela fait depuis 2008 qu’elle est censée se faire, et que Wiseau dit être en discussion avec les chaines de télévision. Il dit aussi refaire “The Room” mais en 3D !! On a pas fini d’en rire.

Lurk Moar :

The Room Sur Know Your Meme
The Room Soundboard
Liste Wikipédia des pires films du cinéma
La page Wikipédia américaine du film explique à quel point le tournage fut éprouvant tant Tommy Wiseau semblait barré et lunatique

  1. Ventura
    24 août 2013

    La vidéo YouTube…
    “Cette vidéo n’est plus disponible suite à une réclamation pour atteinte aux droits d’auteur soumise par Wiseau Films.”
    Omg.

Laisser un commentaire