La chronique facile du mercredi

Duck and Cover – Quand les américains parodient leurs vieilles propagandes.

Ou les parodies d’une des vidéos éducatives ultra-datée et ultra-controversée.

Allez, pour une fois cette chronique facile n’a pas été faites en regardant les sujets « trending » du site Know Your Meme, mais plutôt en regardant un dessin animé avec ma copine. C’était « Le Géant de Fer » (Brad Bird, 1999) un film animé à la bonne réputation et que je n’avais toujours pas vu. Quand soudain, on voit une scène où le héros, en classe, regarde un dessin animé éducatif dans lequel son donné des consignes de sécurité stupides.

Alors que ma copine et une amie à elle explosent de rire, je fais la remarque : « Mais, heu… ce truc parodie un véritable programme. Il me semble avoir vu un truc dans le genre dans un épisode de Code Quantum. »

Et j’ai fais mes recherches, il s’agit de « Duck and Cover« , un dessin animé de propagande américaine datant de 1951.

Duck and Cover :

Replaçons le contexte. Nous sommes en 1951. La seconde guerre mondiale est finie depuis 6 ans mais les USA commence à avoir peur de ce que les communistes pourraient faire. Ceux-ci viennent de lancer leur premier programme nucléaire et les USA sont méfiant qu’une attaque puisse être faite. De plus, ayant été attaqués par surprise à Pearl Harbor, ils ont plutôt peur que cette fois-ci une force ennemi s’attaque directement au territoire américain. Pour cela, ils décidèrent de faire un petit film à l’usage des écoles, « Duck and Cover » expliquant aux enfants les règles qu’on pensait « à l’époque », les plus sûres : plonger et se couvrir, de préférence contre un mur ou sous une table. Et c’est vrai que ça peux « techniquement » vous protéger du souffle nucléaire (mais pas de la grosse dose de radiation qui va avec…)

Le film est tombé dans le domaine public et vous pouvez le voir gratuitement et en sous-titré sur wikipédia ou YouTube. Je le copie-colle dans l’article, mais je vous recommande la version wikipédia car… elle est sous-titrée en anglais.

Bon, comme il fait quand même 9 minutes, je vous ai sélectionné les meilleurs passages :
– De 0 : 00 à 1 : 30 : Le petit dessin animé sur Bert la tortue et les écoliers qui se planquent sous les bureaux.
– A 5 : 09 : Se couvrir lorsqu’on est dans un couloir.
– A 6 : 41 : Tony se couvre derrière un petit muret.
– Et le plus ridicule… la famille se couvrant au Pique nique à 7 : 38.

Bon, on peut se moquer, lors des bombardements d’Hiroshima et de Nagazaki, certaines personnes furent protégées des brûlures parce qu’elles étaient derrière un mur ou qu’elles portaient une énorme couche de vêtements. Mais il faut se souvenir que les premières bombes nucléaires étaient largement moins puissantes que celle produites par la suite. Et que selon la chute de la bombe vous n’avez qu’une infime chance de survivre avec cette méthode. (Si vous lisez bien l’anglais et que vous aimez les longs paragraphes, je vous mets en lien les chances de survies avec ce genre de méthodes selon wikipédia…)

Bref, ce genre de dessin animé fut arrêté d’être diffusé lorsque le gouvernements ont conclus que le meilleur moyen de protéger les civils d’une attaque nucléaire… c’était qu’aucune attaque nucléaire ne soit lancée.

Les parodies de Duck and Cover :

Duck-and-cover-it-really-helps« Si vous voyez un flash… plongez et couvrez vous. »

Parodier la propagande notamment lorsqu’elle est dans un mode « plus c’est gros, plus ça passe » a toujours été un sport de compétition. Les affiches du style « Voyager seul c’est comme voyager avec Hitler » ou le film de la même époque « Reefer Madness » montrant les effets (largement exagéré) du cannabis ont eu le droit à des tonnes de parodies. Et un tour sur youtube m’a montré qu’il y avait eu des tonnes de parodies du « Duck and Cover. » Toutes ne sont pas drôles, mais j’ai essayé d’en sélectionner quelques unes.

duck-n-cover

Je n’ai pas retrouvée celle de South Park, issue de l’épisode « Volcano » dans laquelle la consigne du « Plonge et couvre-toi » est utilisé en cas d’éruption cutanée de volcan. Mais j’ai retrouvé ses conséquences

13868198612015002404duck and cover.svg.med

Une parodie en Lego :

 Duck_and_Cover_1950_pg15

« Souvenez vous en… faites le instantanément, ne restez pas à regardez. Plongez et couvrez-vous. »

duck-and-cover-litteraly« Une mauvaise façon de faire le « Duck and Cover. » »

Duck+and+cover+so+that+s+why+we+don+t+have+any_6e5ae8_4473630« Rappelles-toi Timmy, en cas de danger, tu mets tes mains sur ton cou, tu plonge et tu te couvres. »
« C’est pour ça que les dinosaures sont morts ? »

C’est aussi l’objet de remixes :

  keep-calm-and-duck-and-cover-2

« Gardez votre calme« 
« Plongez et couvrez vous. »

Lurk Moar :
Duck and Cover (film) sur Wikipédia

Pas de commentaire

  1. AnteAnima
    29 avril 2015

    Nine Inch Nails! Oh la vache!
    Ok c’est bien dans leur genre, mais waouh quand même! (en plus il est franchement pas mal leur remix…)

  2. sacreb
    29 avril 2015

    Duck and cover … Ça marcherait pas mieu pour les séismes ?

  3. Blad
    30 avril 2015

    Oh pinaise le Cyanide & Happiness est excellent ! 😀

  4. S.K
    30 avril 2015

    Juste : Hiroshima et Nagasaki n’était pas des bombes H.
    Sinon CYanide et Hapiness est très drôle !

    • Mad Chien
      30 avril 2015

      Possible, je vais mettre bombe nucléaire, j’aurais moins de pinailleurs à mes trousses.

  5. Curtis
    5 mai 2015

    Tiens, petit truc rarement su vis à vis du Vault Boy de Fallout qui lève le pouce. En réalité, il regarde avec le pouce s’il est en « sécurité » car il était dit que si le champignon dépassait ton pouce, tu était en zone dangereuse. Ou quelque chose de ce genre-là.
    Tout le monde s’en fout mais l’article me l’a rappelé :p

Laisser un commentaire