La chronique facile du mercredi

Action Kid & Banana boy : Comment transformer son gamin en héros badass

L’imagination des enfants est infinie. Mais c’est encore mieux si on y donne un petit coup de pouce.

Comme, je vous l’avais dit la semaine dernière, je continue effectivement les chroniques écrites une fois par semaine.

Et cette semaine on va s’attarder sur l’imagination de l’enfance : cette époque où l’on était persuadé qu’en courant super vite on pourrait peut-être aller plus vite que la lumière et revenir dans le temps. Ou que si il mélangeait du jus de pamplemousse et du jus d’abricot on pourrait peut-être trouver, par erreur, la formule de la potion pour rapetisser. Et ne me parlez pas des bordures un peu légèrement surélevée sur le trottoir, pour passer dessus, il fallait absolument qu’on monte dessus, les bras écartés comme si on était en haut d’un précipice. A l’époque on était super fort, à l’époque, l’aventure était au coin de la rue, et malgré la dose de télévision et de jeux vidéos massives qu’on se prenait quotidiennement, notre imagination (en tout cas, la mienne) était toujours là, vivace et en ébullition. Mais bon, je ne vais pas vous refaire mon article sur Calvin & Hobbes.

be7

« Le téléphone qu’a m’a soeur » (Elle a 6 ans)
« Le téléphone que j’avais quand j’avais 6 ans. »
« Le téléphone que mon père avait quand il avait 6 ans. »

Et malgré les prévisions les plus pessimistes et ce côté « les enfants n’ont plus d’imaginations » (colporté par l’image que je viens de mettre ci-dessus) c’est toujours rigolo de voir que la génération suivante à toujours autant d’imagination. Certains n’hésitent même pas à tricher et à leur donner un coup de pouce.

Action Movie Kid :

288

Au début de l’année 2014, Daniel Hashimoto décide de filmer son fils James et de mettre les vidéos sur Youube. Bon, quoi de plus normal, sauf qu’Hashimoto travaille pour Dreamworks et que le gars n’est pas un manche niveau effet spéciaux. Dans sa chaîne, nommée  “Action Movie Kid” il décide de mettre en scène des effets spéciaux sur les jeux imaginaires de son fils, ce qui donne des effets assez comiques.

De plus, les vidéos sont très courtes (de l’ordre des 10 à 20 secondes) ce qui en augmenta la visibilité.

de3

 

Carter, the Banana Boy :

153

 

 

 

Bon, tout le monde ne peut pas être animateur à Dreamworks et parfois, juste un petit coup de photoshop (et l’aide de tonne d’internautes) peuvent rendre un gamin ultra-épique. Et quand bien même, ça n’est pas notre propre gamin. Ainsi, le 12 mai dernier, un contributeur de Reddit a posté la photo suivante avec la mention : « Ce gamin est Carter. Il a frappé à ma porte, m’a demandé s’il pouvait avoir une banane puis il est reparti. » (« This is Carter. He knocked on my door to ask if he could have a banana then left”)

708

L’histoire fit marrer, jusqu’à ce qu’un rediteur du nom de FuriousGeorge06  suggéra : « on devrait rajouter des explosions derrière lui. » En quelques minutes, reddit fut submergé de propositions toutes plus barrées les unes que les autres.

f1d

6e8

490

815

Et comme souvent, le délire s’est amplifié en un mème mettant en scène le gamin dans les situations les plus badass possibles.

3c8

6bb

 

6fb

08e

35f

040

75a

 

94b

 

245

882

a78

b87

bc7.jpg

« Je suis venu pour baiser des chiennes et manger des bananes »
« Et j’ai presque fini ma banane. »

   dc2

dfb

Quelques jours plus tard, lors d’une soirée déguisée sur le thème « les super héros » une personne s’est pointé déguisé comme cela :

 

 

 

 

e8d   f36

 

Disaster Girl :

172

Cela n’est pas sans rappeller aussi la « Disaster Girl », cette petite fille de 6 ans au sourire démoniaque. L’histoire raconte qu’en 2004, un photographe du nom de Dave Roth, en voyant un feu de maison non loin de sa maison, a demandé à sa fille Zoe, de poser devant la caméra et de faire un sourire démoniaque.

disaster-girl

Le cliché fut posté sur le service ZoomR sous le titre « The Firestater » (« l’incendiaire ») jusqu’à ce qu’en 2007, Roth n’envoie la photo à JPG magazine où elle plut assez vite.

disaster-girl-with-her-photo

La photo fit le tour des sites internet, il suffit alors qu’un gars la détourne en mettant une petite légende.

wikiimage-1« Comme je l’avais prévu. »

Puis qu’un type ne détoure Zoe pour la mettre derrière d’autres catastrophes et le mème de la Disaster Girl s’embrasa. (Hu hu hu.)

068bb12ac3b4494e8a0e5ca23445348b_14

106

 

8ba

De plus, certains tentèrent de recréer la sensation du cliché original se photographiant devant des incendies divers.

12b

b9vfl4b63j3azdfqbASfXbigo1_500

b1d« 12 ans plus tard. »

 8f6

« Quel siège dois-je choisir ?« 

 

9f3

« Ils ont ignoré ma guerre de Poke sur Facebook »
« J’ai ignoré leurs cris. »

  66a

c5b5511113e0003675a82d64ca016c6d_3c755a9b34400aaa6659aecc461d2b915_3

 

94c

c03

a1d

 

    disaster-girl-3  girlscouts

« Les petites filles scouts »
« La prochaine fois vous leur acheterez leurs cookies. »
(En France, c’est plus des calendriers, mais vous avez compris le principe.)

 

goforit

it-turns-out-she-did-want-it-all-56-stars-of-17133-1246465116-9

Monja

original_image

she-was-always-there-29802-1242934059-6

tumblr_l2ndqwYJ501qzujsgo1_500

tumblr_ltr9q1JDfw1qjfczvo1_500

« T’aime pas mon Tumblr ? »
« J’aime pas ta maison. »

Lurk Moar :

Action Movie Kid sur Know Your Meme

Carter, the banana boy, sur Know Your Meme

Disaster Girl sur Know Your Meme

Pas de commentaire

  1. GF
    21 mai 2014

     » Et ne me parlez pas des bordures un peu légèrement surélevée sur le trottoir, pour passer dessus, il fallait absolument qu’on » ..?
    Hormis cette légère coquille, chronique léchée et sympa 🙂 Ne connaissant point ce même, je me coucherai moins bête ce soir.

  2. Anonyme
    21 mai 2014

    r/photoshopbattles
    BEST. SUBREDDIT. EVER.

    • Mad Chien
      21 mai 2014

      Ok, il y a franchement de la matière !!

      Peut-être dans plusieurs semaines, le temps que certains deviennent des trucs de fous.

  3. Blad
    22 mai 2014

    Très sympathique cette chronique. Je ne connaissais pas les 2 premiers sujets, très fort !

  4. Styx
    24 mai 2014

    Bonne chronique où l’on apprend comment un papa artiste peut utiliser son gamin pour ses œuvres en bien comme en plus discutable (faire de sa fille une icône machiavélique n’est pas la meilleure chose à faire …)

    Par contre ça me fait toujours plaisir de comprendre la genèse d’un meme et j’avoue que dans les 2 derniers cas j’ai été bien surpris. (Un cosplay de « Super » Carter est toujours bon a prendre pour surprendre avec peu de moyen ^^)

Laisser un commentaire