La chronique facile du mercredi

Baww thread 2012

Soudain, une nouvelle compilation d’images dépressives issues des entrailles du net apparaît.


Désolé pour ceux qui pensaient se marrer à la pause déjeuner en regardant la Chronique Facile de cette semaine. Cette semaine, ça va être un Baww Thread. Parce que c’est le mois de Novembre, qu’il ne fait pas beau, que le froid arrive, que personne n’a d’argent et qu’il ne se passe rien de réjouissant. « November has come » comme le chantaient les autres et,ça donne pas envie de se marrer. Comme vous le savez, Baww est l’onomatopée du net signifiant les pleurs (au même titre que « Awww » « Nom nom nom » ou « fap fap fap« ) et le « Baww thread » rassemble tout les gémissements, les images tristes, les sentences amères, les complaintes d’Emos que la terre entière pousse.


« Des larmes d’hommes »
Ont été tirées.
C’est un « baw thread », nous pleurons. Non pas pour prolonger notre peine, mais pour purifier nos ames. Si les blessures à coeur ouvertes sont refermées avec du cynisme, de la haine, de la jalousie ou de la rage, alors ce coeur sera seulement capable de n’exprimer que les sentiments destructeurs.
Mais si ces blessures sont lavées à chaudes et honnêtes larmes, il pourra un jour guérir. Nous pleurson simplement par espoir qu’un jour nous serons de nouveau heureux.
Dans un « baw thread », nous montrons nos larmes pour que nos /b/rothers les voit, et afin d’être entourées par autant de larme qu’il y a de scintillement d’étoiles dans le ciel, nous voyons qu’a nous aussi on nous a menti et que nous tous avons été blessé un jour. Et grace à cela, nous savons que nous ne sommes pas vraiment seul et notre guérison pourra commencer. »

Sur ces sages paroles, je vous laisse avec une petite musique d’ambiance…

Bawww Thread 2012 :

« Maman dit que je grandis très vite. Je ne comprend pas. »
« Comment peut-tu dire que tu grandis ? Qu’est ce qu’en disent les tigres ? » Hobbes ? … Hobbes ? »
« Il comprendra plus tard. »


« Quand vous rendez-vous compte que vous aimez quelqu’un ? »
« Quand c’est fini. »
(profond, très profond)
(Mon coeur… s’est brisé… )

« L’intérieur de ma tête est l’un des pires endroit au monde. »

« Va au boulot, envoit tes gosses à l’école, suit la mode, agit normalement, marche sur le trottoir, regarde la télé, mets de côté pour ta retraite, obéis à la loi.
Répéte après moi : Je suis libre. »

Parfois, je me demande si les Baww Thread ne font pas exprès, comme les Creepy Pasta de raconter l’histoire la plus triste possible et de juste capter un auditoire en jouant sur la supension de crédulité du « et si c’était vrai ? »

« J’ai été blessé par le passé, mais je suis parti de ma famille pour te rejoindre. Merci ma chérie, je t’aime c’est la meilleure année que j’ai jamais passée. » / »Je t’appelle après le boulot. »« Pas d’appel. Ca craint. » / « C’était bizarre, mais je n’ai commencé à ne m’inquiéter que 8 heures après son dernier texto. »
« Je sais que vous allez me moquer de moi sur la Nouvelle Zélande, mais c’est un pays magnifique. La plupart d’entre nous vivent à 10 km de la mer. »
« Elle est partie nager avec deux amis après le boulot, ce qui n’avait rien d’inhabituel. »
« Il y a eu ce qu’on appelle un reflux et ils ont été emportés en pleine mer. L’un de ses amies a réussi à rejoindre la plage, mais s’est écroulé et est resté quelques jours en soin intensifs. L’autre à été secouru par hélicoptère. »
« Elle, elle s’est noyée, /b/. Seule près d’une plage de merde. Personne ne me l’a dit avant le lendemain car ils étaient encore en état de choc ou en train de la rechercher. On retrouvera son corps une semaine plus tard. »
« Ca n’est pas qu’elle soit morte qui me provoque des insomnies et qui me fait si mal. J’ai déjà perdu des amis avant… personne que je n’ai autant aimé, certes, mais… on s’y fait avec le temps. Ca n’est pas la perte. »
« Son ami, celui qui a rejoins la plage m’a dit quelque chose et pensait que cela me réconforterait. »
« Il m’a dit l’avoir entendu m’appeler et hurler mon nom. »
« Elle savait que j’étais loin d’elle, mais elle a quand même hurler mon nom. Elle lorsque sa tête à plongé sous l’eau pour la dernière fois, qui sait. Peut-être a t-elle espérée que j’apparaîtrais et que je la raménerai vers la surface. »
« Je n’aimerais plus jamais. »

« Je ne peux plus bouger mes jambes. Mais tu peux toujours t’enfuir toi. Soit un bon chien et trouve un lieu où te protéger de la tempête. Je vais… juste m’endormir. »

« Salut, la comète de Halley. »
« Re-salut, comète de Halley. »


« Si seulement mon dessin pouvait devenir réel. »

« Attention »
« Je fout tout en l’air. »

« Je me demandais si ça te dirais qu’on sorte ensemble. »
« Allo ? … Je me disais… j’espère que ça ne ruinera pas notre amitié. »
« OUI !! JE PENSAIS QUE TU NE TE DÉCIDERAI JAMAIS !!! »

« Hé, si je gratte les lignes, je pourrais peut-être voir ce qu’il y a à l’intérieur. »
« J’y suis presque… »
« Salut »
« Tu es mignon ! »
« Wha.. » « Je suis celle qui dessine tes images. » « Je me sens seule ici. »
« Je me sens seul aussi, ici. » « Je suis contente que tu m’ait trouvée alors. »
« Soyons amis. Et on ne sera plus jamais seul alors. »

« Personne n’a dit que ça serait facile »


« MR Matsubayashi a eu une très mauvaise journée. »
« Bureau trop froid. »
« Patron de mauvaise humeur. »
« Femme bavarde. »
« Café qui a goût de soupe. »
« Collègues baisant sur le lieux de travail. »
« VIRÉ »
« Passager trop serré pour être à l’aise. »
« Braqué »
« Femme qui le trompe. »
« Fils qui a foiré ses études. »
« Tremblement de terre dans sa ville natale. »
« Parents morts dans le tremblement de terre. »
« Est atteint d’un cancer inopérable. »
« Pistolet enrayé. »
« Couteaux émoussés. »
« Arrivé à l’hopital à temps pour un lavage d’estomac. »
« Ponts trop bas. »
« Femme adultère qui ronfle. »
« Insomnies. »

Je vous laisse sur cette dernière note.
Lurk Moar :
xkcd
You Bawww, You Lose : Encyclopedia Dramaticae

Pas de commentaire

  1. Oph
    21 novembre 2012

    Encore une fois, gros câlin, on est là.

  2. storiadimedioevo
    21 novembre 2012

    Oui. Câlin. Parce que c’est dur pour tout le monde. Et parce que tu t’en sors très bien, malgré la déprime ambiance.

  3. Clém
    21 novembre 2012

    La plupart ne m’ont pas fait faire « bawwwww », elles m’ont fait faire « LUL! »…. je crois bien que je suis une horrible sans coeur.
    J’aime bien l' »esprit internet » parce que, on devine que même quand ça se veut triste, l’humour n’est jamais très loin.

    Allez quoi, te laisse pas abattre ! Réveille le Courage Wolf qui dort en toi !

  4. Blad
    22 novembre 2012

    Ouaip, novembre c’est craignos… Ça va passer mec !

  5. Noob Man
    22 novembre 2012

    bawwwwwwwwww

    Les images sont souvent plus touchantes que sérieusement déprimantes. Cela dit, avec la nuit qui commence déjà à tomber dans un ciel gris et l’état d’esprit dépressif général… :s

    (J’adore les XKCD, elles sont magnifiques.)

    Merci toujours pour tes Chroniques hebdomadaires… :'(

Laisser un commentaire